Carter assure la médiation des pourparlers entre le Premier ministre israélien Menachem Begin et le Président égyptien Anouar Sadate à Camp David, aboutissant à un traité de paix entre les deux nations.

Accords de Camp David Signés

Le 17 septembre 1978, le Président Jimmy Carter supervisait un accord entre le Premier ministre israélien Menachem Begin et le Président égyptien Anouar Sadate qui prévoyait le retrait progressif d’Israël de la péninsule du Sinaï et l’établissement de relations diplomatiques entre les deux pays. Les Accords de Camp David sont souvent considérés comme la réalisation de politique étrangère la plus importante de l’administration Carter.

Les tensions au Moyen-Orient se sont poursuivies sans relâche depuis la guerre de 1967 entre Israël et l’Égypte. En novembre 1967, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté la Résolution 242. La résolution appelait au retrait des forces armées israéliennes des territoires acquis pendant la guerre et à la cessation de toutes les revendications ou états de belligérance entre toutes les nations ou États de la région. La reconnaissance par l’Égypte du droit d’Israël à une existence pacifique et la restitution des terres acquises lors de la guerre des Six Jours restent des conditions préalables à la paix dans la région. Après la guerre de Yom Kippour d’octobre 1973, le Conseil de sécurité a publié la Résolution 338, appelant les parties à entamer des négociations en vue d’établir une  » paix juste et durable. »

Le président Carter a décidé d’agir après que le Président égyptien Anouar Sadate de l’Égypte se soit rendu à Jérusalem et que le Premier ministre israélien Menachem Begin soit revenu d’une visite réciproque au Caire. Carter a invité les dirigeants aux États-Unis à conclure un traité de paix entre les pays. Ils chercheraient également un cadre pour le règlement de la crise palestinienne. Les trois se sont rencontrés à Camp David, la retraite présidentielle dans les montagnes Catoctin du Maryland, du 5 au 17 septembre 1978.

Les Accords de Camp David, signés par Carter, Begin et Sadate, appelaient à la reconnaissance de la Résolution 242 du Conseil de sécurité des Nations Unies et établissaient le cadre fondamental de la paix dans la région. L’accord prévoyait:

• Respect mutuel de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de l’indépendance politique de chaque État de la région et du droit de vivre en paix à l’intérieur de frontières sûres et reconnues;

• Négociations entre les représentants de l’Égypte, d’Israël, de la Jordanie et de la Palestine en vue de la mise en place d’arrangements conduisant à une autorité autonome et autonome pour la Cisjordanie et Gaza d’ici cinq ans;

• La négociation d’un traité de paix entre l’Égypte et Israël dans les trois mois qui reconnaît le droit d’Israël à exister et la restitution des territoires pris par Israël lors des conflits précédents.

Le traité de paix a été officiellement signé en mars 1979. Ce fut une percée majeure, peut-être la plus importante d’un président américain s’occupant des affaires du Moyen-Orient, et a créé un précédent pour de futures négociations de haut niveau sur ces questions.

Regardez la vidéo des propos du président Carter après le Sommet de Camp David.

Catégories : Articles

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *