Nous recevons de temps en temps des questions sur les mots rythme et prisme. Ces mots sont étranges, car il n’y a qu’un seul phonogramme de voyelle en eux, et pourtant, dans la façon dont nous les prononçons, il semble qu’il y ait deux syllabes. Une voyelle est ce qui forme une syllabe, linguistiquement parlant, alors comment cela peut-il être?

Linguistiquement, une voyelle est un son formé avec la bouche ouverte, débloquée par les lèvres, la langue ou les dents. Le son peut être chanté ou soutenu avec la bouche ouverte. Une consonne est un son qui est bloqué par les lèvres, la langue ou les dents; il ne peut pas être soutenu ou chanté avec la bouche ouverte. (En savoir plus : Qu’est-ce qu’une voyelle ? Qu’est-ce qu’une consonne ?)

Dans tous ces mots, une partie de ce qui se passe est que certaines consonnes ont des qualités de voyelle. Les sons /l /, /m / et / r / peuvent tous être soutenus comme une voyelle, et avec /l / et / r/ les lèvres et la langue ne bloquent que partiellement le son. Dans certains environnements sonores (courir, rencontrer, comme, palourde), ils ne fonctionnent toujours que comme des consonnes, mais parfois – surtout lorsqu’ils sont adjacents à d’autres sons consonantiques, ils finissent par une sorte de voyelle! Et dans certains cas, cela ajoute même une légère seconde syllabe.

Cela se produit avec le rythme et le prisme, du moins de la manière dont la plupart des gens les prononcent. Les sons /TH/ et /s/ avant /m/ dans ces mots jouent également un rôle; parce que ces sons sont formés à un endroit très différent de /m/ dans la bouche, votre bouche doit bouger un peu pour dire le son /m / après eux. Le résultat est une prononciation qui inclut un léger son schwa: /rəthəm/, /prəsəm/.

Vous pouvez comprendre pourquoi en le ressentant. Bien qu’il soit possible de dire ces mots sans ce son schwa, c’est assez difficile à faire. Les mots sont beaucoup plus faciles à prononcer si vous les ajoutez.

Règle d’orthographe 12.4

Un client nous a envoyé un courriel pour nous demander pourquoi la règle E silencieuse « chaque syllabe doit avoir une voyelle écrite » (Règle d’orthographe 12.4) n’est pas utilisée dans ces mots comme dans table, wrinkle et acre.

On pourrait certainement dire que cela aurait dû être le cas! Cela aurait été plus cohérent avec des mots comme « table » et « acre » si nos ancêtres anglophones avaient ajouté un E en rythme, prisme, etc.
Nous ne savons pas avec certitude pourquoi ils ne l’ont pas fait. C’est juste moi qui spécule, mais je me demande si l’effet de voyelle était plus fort et plus perceptible pour les personnes dans les contextes /bl/ et /kl/ et /cr/ que dans /sm/ et /THm/. Je sais que si j’essaie de prononcer les mots comme une syllabe, je me rapproche de réussir avec le rythme qu’avec la table.

Catégories : Articles

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *